Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 13:55

 

 

DERNIERE MINUTE  : le recteur vient d'annuler la procédure disciplinaire contre le professeur d'arts plastiques de Mulhouse. L'enquête administrative a démontré qu'il n'y avait pas eu de "faute professionnelle grave".

Moralité : quand on tape vite et fort, quand on ne lâche rien, on gagne !

Ne nous laissons plus faire  et arrêtons de dire AMEN  à tout !!!

 

  • COMMUNIQUÉ DU SNES FSU :

Cher-e-s collègues,

Le rectorat a annoncé aujourd'hui sa décision de lever définitivement la procédure disciplinaire à l'encontre de notre collègue de Mulhouse. Nous nous réjouissons de cette décision.

Nous avons pu faire rétablir le droit et faire prévaloir le bon sens. L'enquête administrative a établi l'absence de faute professionnelle.

Par conséquent, dans le souhait d'un apaisement réel qui permette à nos collègues de travailler dans de bonnes conditions, les organisations syndicales annulent la grève et les rassemblements de demain vendredi 23 janvier 2015.

 

 

  • COMMUNIQUÉ DE SUD-ÉDUCATION :

Chèr-e-s collègues,

La mobilisation collective, syndicale et intersyndicale a payé : sous cette pression, les droits du collègue mis en cause ont été enfin respectés, notamment celui de pouvoir se faire entendre : une enquête menée par deux inspecteurs régionaux a entièrement lavé le collègue de toutes les accusations qui étaient portées contre lui. Sur cette base, le Recteur a décidé l'arrêt de toute procédure disciplinaire à l'encontre de ce collègue et le rétablissement de celui-ci dans ses droits et fonctions : néanmoins le collègue ne souhaite pas retourner dans l'établissement, ce que l'on peut comprendre.

Le préavis de grève est donc levé tout comme l'appel aux deux rassemblements de Mulhouse et Strasbourg.

Tout ceci prouve que seule l'action collective et syndicale permet de faire respecter droits et statuts des enseignants, notamment lorsque la hiérarchie, qui devrait être la première à les faire respecter, les bafoue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogdelapresidente
commenter cet article

commentaires

cattaneo 23/01/2015 02:10

Chère ex-collègue (je présume),
Suite à cette triste affaire (ce qui m'évite de dire lamentable), je ne puis m'empêcher de vous livrer mon sentiment, qui au demeurant ne doit intéresser quasiment personne (ce dont je me réjouis du reste).
En préambule, et sans vouloir offenser quiconque, je rapellerai que le poste de Recteur d'Académie est un poste politique comme l'a fort bien énoncé l'ancien Recteur de l'Académie de Toulouse, Mme Nicole Belloubet-Friez, dans une admirable expression fort imagée: "un Recteur c'est comme un ministre, ou ça ferme sa gueule ou ça démissionne" (ce qu'elle a eu le courage de faire - la démission).
Donc en excellent politicien, votre recteur (c'est involontairement que j'ai utilisé une minuscule, une faute de frappe!) d'Académie, M. Jacques-Pierre Gougeon, a mis en application le non moins excellent principe (la règle d'or de tout bon politicien qui se respecte) énoncé par le grand Henri Queuille: "la politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais celui de faire taire ceux qui les posent".
Bien amicalement et bravo pour votre soutien à cet enseignant et pour avoir suppléé aux carences administratives habituelles.
Un ancien enseignant et ancien chef d'établissement