Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 13:42

Ne boudons pas notre plaisir – car on s’est sacrément fait plaisir à la saint Ghislain, non seulement parce que Phébus Apollon était de la partie, mais aussi et surtout parce qu’il y avait du monde, pas mal de monde (entre 8000 et 20000 personnes, suivant les estimations) à battre le pavé parisien de Port-Royal à la rue du Brevet, pardon du Bac -- mais c’est bientôt pareil…

On y vit donc des professeurs, leurs syndicats…

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

… des étudiants, jeunes et contre…

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

… un certain nombre de pancartes fermes et déterminées…

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !
Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

… les happenings joyeux et résolus de l’Antic pride, « Arrête ton char »…

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

… nos Immortel(le)s…

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

… quelques pseudo-zintellectuels, nos camarades de « Sauver les Lettres » et bien évidemment de « Reconstruire l’Ecole », un académicien mécontemporain, un recteur honoraire, et un certain nombre de responsables politiques (par ordre alphabétique, François Cocq et Eric Cocquerel du Parti de Gauche, Nicolas Dupont-Aignan de Debout la France, Georges Gastaud des Refondateurs Communistes, Pierre Laurent du PCF, et je ne cite que ceux que j’ai vus).

Ceux qui attendaient François Bayrou en furent pour leurs frais (sans doute avait-il plus important à faire ce jour-là ?!), tout comme les supporteurs de Bruno Lemaire du reste.

Au moins tout ceci a-t-il le mérite d’être clair : rien à espérer de cette alternance-là, pour les naïfs qui se faisaient encore des illusions sur les suites politiques de ce mouvement.

COMPTER SUR NOS PROPRES FORCES ET RESTER UNIS

Alors, à présent, que faire ?

« COMPTER SUR NOS PROPRES FORCES », comme disait le Président Mao.

C’est-à-dire RESTER UNIS, ne pas commencer à nous diviser entre partis plus ou moins tentés de récupérer notre action, syndicats plus ou moins minoritaires rêvant de majorité, egos plus ou moins susceptibles et/ou plus ou moins malmenés, ceux qui croyaient au Collège unique et ceux qui n’y croyaient pas, etc., etc.

Ne pas se démobiliser prématurément, sous prétexte que le défilé était beau, gai et plein d’une ferveur militante et d'une inventivité qu’on n’avait pas vues dans nos rangs depuis un bon petit moment.

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

Ne pas prêter oreille aux rumeurs venues d’on ne sait où et prétendant qu’après une dissolution possible suite à un échec plus que prévisible aux prochaines régionales, Mme Vallaud-Belkacem serait exfiltrée de l’Education Nle et recasée, pour services rendus, dans un grand ministère régalien. Quand bien même ces bruits de couloirs seraient exacts, cela ne changerait pas grand-chose : quand l’abominable Allègre fut remplacé par Jack Lang, on ne peut pas dire que la politique éducative en a pour autant évolué dans le bon sens. M. Lang, homme affable et courtois, se contenta de nous endormir avec courtoisie et affabilité. Pimprenel déjà, en somme :-) !

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !

LA LUTTE SERA LONGUE ET PÉNIBLE

Ne nous berçons pas d’illusions : la lutte sera longue et pénible. Ce gouvernement PS qui a cédé devant tout ce que le pays comporte de forces rétrogrades, le MEDEF, les Bonnets Rouges, devant n’importe quel corporatisme, les routiers, les taxis, les agriculteurs productivistes (et j’en passe), ne fera pas le moindre geste envers des enseignants qu’il croit encore relever de son électorat historique, -- quitte à perdre des régionales dont on se demande s’il a vraiment encore envie de les gagner

L’intersyndicale appelle les professeurs de collège à ne pas se porter volontaires pour les formations anticipées destinées à un petit nombre de collègues qui seraient ensuite les relais de la réforme auprès de leurs pairs (1) . Elle appelle à refuser collectivement de participer à toutes les réunions organisées en dehors des heures de cours avec un ordre du jour relatif à la réforme : conseil pédagogique, conseil école-collège, réunions diverses... Bref, un appel au boycott des formations/formatages des commissaires-formateurs à l'infâme réforme.

SABOTAGE ?

C’est en quelque sorte ce que le romancier italien Erri De Luca appelle, à propos d’un projet à la fois inutile, dispendieux et meurtrier pour l’environnement (un tunnel de 57 kilomètres pour le TGV Lyon-Turin (2), du « sabotage » (3).

En quoi ce qui est valable pour éviter la destruction d’une vallée alpine ne le serait-il pas pour contrer une réforme dont la nuisibilité n’est plus à démontrer ?

Les professeurs ne sont pas du genre à mettre le feu aux préfectures, à casser des vitrines, à bombarder les CRS avec des boulons, à arracher les chemisettes de mesdames Robine et Vallaud-Belkacem. Ils n’envisagent même pas d’aller lancer aux grilles du ministère leurs Gaffiot, Bailly, Wörterbuch der deutschen Sprache et autres outils d’un autre âge pour langues qui ne se parlent plus que dans les rêves de ringards érudits.

En revanche, un sabotage en douceur, un sabotage non-violent, mais un sabotage quand même, c’est possible, surtout si le mot d’ordre est massivement suivi.

Pas d’autre solution que de montrer, jour après jour, face au caporalisme de l’administration, une détermination sans faille à ne pas appliquer cette réforme-là. Tous ensemble et chacun à sa tâche, comme le petit colibri de la fable, faisons notre part. Ce qui nous unit (la défense de l’École républicaine, des savoirs, de l’instruction, des humanités, dans l’intérêt et pour la réussite de nos élèves), est plus fort que ce qui nous sépare, ne l’oublions pas !

Sabotons, sabotons la réforme alakhôn !
  1. Voir par exemple https://www.aix.snes.edu/Operation-grainS-de-sable et www.europe1.fr/societe/reforme-du-college-les-profs-boycottent-les-formations-2530231
  2. http://soutienaerrideluca.net/le-lyon-turin
  3. http://soutienaerrideluca.net/accueil/

NB : toutes les vues de la manifestation sont des photos perso, que vous pouvez copier et diffuser, naturellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogdelapresidente
commenter cet article

commentaires

Jean67 26/10/2015 12:41

Saboter la réforme, beau projet, mais un peu théorique, car dans leurs collèges au fond des campagnes françaises les pauvres profs isolés seront bientôt réduits à l'obéissance. Un peu d'intimidation, la désapprobation des collègues qui veulent avant tout qu'on leur fiche la paix, et hop! terminée la contestation !Il faut dire que la fabuleuse "détermination" ( "résolue", ajoute même le Snes comme s'il fallait le préciser! ) qu'on relève sur les différents sites syndicaux soulève en effet l'enthousiasme et donne toutes les raisons à ceux qui naïvement résisteraient sur le terrain de croire à la victoire !

ysabel 16/10/2015 18:01

Comme l'écrivait La Boétie, ce "pseudozintellectuel" rétrograde et élitiste : "je ne veux pas que vous le poussiez ou l'ébranliez, mais seulement ne le soutenez plus et vous le verrez comme un grand colosse, à qui on a dérobé la base, de son poids même fondre en bas et se rompre".