Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 17:26

 

 

 

 

 

 

 

A quelques semaines du premier tour, un certain nombre d’adhérents et de sympathisants de « Reconstruire l’Ecole » me demandent pourquoi l’association, en ce contexte pré-électoral, ne donne pas de consigne de vote,  tant la situation est grave sur le front scolaire, de la maternelle à l’Université.


La réponse sera brève et se trouve dans les statuts : RE n’a pas vocation à s’engager nommément pour tel ou tel candidat au suffrage.


Tout au plus pourra-t-on, à l’examen de leurs programmes, remarquer que certains postulants, dont les convictions laïques et républicaines sont hautement sujettes à caution, sont naturellement à rejeter. Il est également possible, au vu du bilan du président-candidat, d’émettre de fortes réticences, -- tout comme, du reste, vis-à-vis de son principal challenger : entre les gestionnaires de l’un et les pédagogues-sic de l’autre, il n’est pas scandaleux de voir ailleurs, -- et de considérer qu’untel qui considère qu’il faut refonder l’école sur le modèle de l’élève qui n’a que l’école pour apprendre , ou tel autre affirmant que tout enfant entrant en sixième doit savoir correctement lire, ne peut pas être absolument mauvais.


Pour ce qui est du second tour, à supposer que les deux favoris des sondages s’y retrouvent effectivement, on ne peut établir qu’un constat : les projets pour l’école de MM. Hollande et Sarkozy étant, pour des raisons différentes, absolument et également négatifs , nous devrons nous prononcer en fonction de critères plus globaux, et nous demander seulement, dans le secret de nos consciences et de nos isoloirs, lequel de ces deux prétendants à la fonction suprême, mettant le moins à mal le modèle français issu du programme de la Résistance, sera le meilleur pour notre pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogdelapresidente
commenter cet article

commentaires