Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 19:03

 

Ainsi donc Mme Vallaud-Belkacem « consulte ». Suite au refus d’un certain nombre d’élèves de partager la minute de silence en mémoire de CHARLIE, et parfois même au vu des réactions enthousiastes que la nouvelle de ce massacre a provoquées chez les chers petits apprenants, la ministre a reçu en catastrophe syndicats d’enseignants, syndicats de lycéens et associations de parents d’élèves, afin de «préparer une mobilisation renforcée de l'École pour les valeurs de la République».

 

Bravo, bravissimo. Enfin de l’action ! Comment être contre ? C’est magnifique, c’est citoyen, c’est beau comme l’Antique.

 

En parlant d’Antique, certains esprits chagrins (dont je m’honore de faire partie) pourraient avoir le mauvais goût de rappeler qu’en dix ans trois rapports sur les tensions religieuses à l’École ont déjà fait état de situations similaires, ce qui aurait dû donner l’alerte si on n’avait pas (de peur de faire des vagues, de sembler « stigmatiser », pour reprendre un verbe malheureusement à la mode, des populations trop souvent en difficulté économique, ou de froisser un électorat dont les voix sont précieuses) décidé de ne rien décider et de faire comme si tout allait pour le mieux dans la meilleure des tolérances possibles.

 

Récapitulons :

 

- Dès 2002, on décida de passer à la trappe http://www.lexpress.fr/.../le-rapport-voile_460151.html le rapport Obin sur les signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires

ftp://trf.education.gouv.fr/.../rapports/rapport_obin.pdf

Il fut finalement publié deux ans plus tard aux éditions Max Milo, et sa lecture est édifiante : toutes les dérives auxquelles nous assistons aujourd’hui sont en germe, si je puis oser la métaphore filée incohérente (mais pas plus incohérente que l’absence de volonté politique qui a présidé à l’enterrement de ce document).

 

- En octobre 2011, un rapport de l’Institut Montaigne, sous  l’égide  de l’islamologue Gilles Keppel « Banlieue de la République », et qui demeura absolument sans suite. Il y avait pourtant de quoi faire, si l’on avait voulu.

http://www.institutmontaigne.org/fr/publications/banlieue-de-la-republique-0

 

- Et enfin, en 2012, les travaux du HCI (Haut Conseil à l’Intégration) sur la laïcité à l’École et à l’Université http://archives.hci.gouv.fr/IMG/pdf/Pedagogie_de_la_laicite-web.pdf , eux aussi ensevelis sans fleurs ni couronnes par le gouvernement après une polémique sur le voile à l’Université.

 

Le rapport Obin, c’était il y a dix ans, quand on aurait encore PU faire quelque chose, si on avait consenti à regarder la réalité dans toute sa cruelle évidence (vous notez que j’ai résisté à la tentation du « ne pas se voiler la face »...)

 

Mais on a préféré jouer « les Trois Singes Sages ».

 

À présent que le mal est fait, que les « dessinateurs impies » sont aussi morts que les « flics apostats » et les « juifs ennemis », tout est à reconstruire.

 

 

Remettre de la laïcité à l’École et s’en donner les moyens, être intransigeant devant les communautarismes, sanctionner sans pitié tout dérapage raciste, antisémite, islamophobe, sexiste ou homophobe, ne plus tolérer l’étalage d’opinions qui sont en fait des délits … demandez le programme, ce qui suppose en premier lieu de REVENIR SUR LA LOI JOSPIN DE 1989 qui, en accordant le droit d’expression aux élèves, a ouvert un espace, que dis-je un boulevard, propice à tous les dérapages sur lesquels pleurnichent aujourd’hui les mêmes gouvernants qui les ont, par leur refus d’agir, par leur lâcheté politique, par leur aveuglement, objectivement préparés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogdelapresidente
commenter cet article

commentaires

Un Charlie 15/01/2015 13:06

Bonjour,

J'aime l'analyse et le détail et pourtant je ne partage pas la médecine prescrite ; même en étant plus de droite que de gauche.

Je m'explique.

Nous ne pouvons pas "défendre" la liberté d'expression en retirant ce "droit" à un Homme, même mineur.

La ou je vous rejoins, c'est qu'il y a des sujets qui sont illégaux et qu'il faut proscrire par de lourdes sanctions.

Nous pourrions évoquer l’hypothèse d’enseignement à la discussion. D’abords on écoute, ensuite on interprète, puis on s’assure d’avoir bien compris pour finir par répondre.

Il ne fait aucun doute que nos enfants pourraient alors dialoguer, polémiquer et partager leurs pensés avec autant de virtuosité que vous le faite sur ce blog – ceci dit en passant pour vous démontrer que parfois certaines lignes de vos billets peuvent être prises pour de l’hautaineté alors que je suis convaincu que ce n’est pas l'objet de vos propos.

Bien à vous.

JPa 13/01/2015 14:59

Du plâtre plutôt que du plastique pour retrouver une pensée plastique.

La présidente expliquera comme elle le voudra cette référence historique au plâtre.
Mélangé à de la farine, il me sert à " nourrir " (mourir) les rongeurs de manière écologique...
Le plastique servait à l'OAS de triste mémoire... La plastique est tout autre...
Comment favoriser le retour d'une " plastique " attitude dans une société où
chacun n'écoute que soi prétendant détenir la vérité en morigénant l'autre,
surtout s'il est fonctionnaire/prof/mâle " and son on "...
En écoutant tel ou tel à la radio ou tel ou tel de mes " ami-e-s,
dont le parcours différent du mien est en soi intéressant,
je comprend mieux que d'aucun cherche refuge,
maison commune marine ou l'essoreuse ben Laden...

Brake Des Rousseaux (aurtograf violentée) helléniste et militant socialiste disait:
" Camarade, quand tu as un beau discours, descend dans la rue
et fais le lire au premier ouvrier venu...." Et éventuellement sur le métier remet l'ouvrage.
et tout ceux qui ont la supérieure attitude.

Que les êtres suprêmes prétendants descendre de La (Grande/pléonasme) Révolution
M'ENTENDE. et il va de soi les mandarins de la société bourgeoises,
Énarques à l'évidence, Ingénieur des Grands Corps... Malades...

Vivent la lutte des Classes. Mais ou est donc parti le Front de classe/s ?
La /les religion/s est/sont l'opium du peuple. Mais payer des encore plus de " psy "
ferait exploser les prélèvements obligatoires...

La Présidente 13/01/2015 21:01

Certes, pour ce qui est du plâtre comme composante essentielle de la réflexion sur la situation historique, il faudra que je fasse un texte à part :-)

Aurora 13/01/2015 01:49

L'abrogation de la Loi Jospin serait la mesure à prendre sans atermoiement. Mais je ne crois pas qu'ils le feront. C'est un "droit d'inventaire" qu'ils ne veulent pas utiliser. Après tout, Jospin, dans la mémoire collective,c'est le dernier symbole d'une "gauche plurielle"... Sanctifié donc.

La Présidente 13/01/2015 20:59

Très juste, cara. Jospin est une vache sacrée, et sa loi une sacrée vacherie !

Thalia 12/01/2015 21:45

Merci pour votre article documenté. Vous lire permet d'y croire encore, si peu que ce soit. (pardon d'avoir poursuivi votre métaphore...)

Anaxagore 12/01/2015 21:36

Merci Présidente!

Abraxas 12/01/2015 20:26

Abolir l'intégralité de la loi Jospin serait une mesure salutaire. Non seulement ce texte scélérat, en donnant officiellement aux gosses le droit de s'exprimer, c'est-à-dire de proférer des bêtises plus grosses encore que celles de leurs parents, les condamnait à ne pas avoir de libre parole plus tard, mais en mettant "l'élève au centre", en méprisant les savoirs, il ouvrait une brèche terrible à la descente en flèche des objectifs. Seule une vraie culture, profonde et approfondie, peut contrecarrer ce qui arrive par les médias. Mais peut-être est-il trop tard, peut-être faut-il entrer, comme le suggérait Umberto Eco il y a trois jours, dans une logique de guerre, où qui n'est pas avec moi est contre moi.